Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 06:13
Mario Maccaferri - 1932
Mario Maccaferri - 1932

Le 20 mai 1900, Mario Maccaferri naît à Cento, village proche de Bologne. Fils d’ouvriers agricoles, il est apprenti charpentier avant d’entrer à l’école de lutherie du guitariste Luigi Mozzani à Bologne. A vingt-trois ans, Mario ouvre une boutique d’instruments de musique, enseigne la guitare et entreprend une carrière internationale de concertiste. Il se fait notamment remarquer en jouant sur une guitare-harpe.

Fort de son expérience de concertiste classique, il eut alors l'idée de créer une guitare, avec une meilleure projection du son et davantage de puissance, en l'équipant d'un résonateur puisqu'à cette époque, le microphone n'était encore quasiment réservé qu'aux radios.

A Paris, il s'associe avec Henri Selmer, clarinettiste et fabriquant d’instruments à vent, pour produire ce type de guitare. La guitare manouche est née.

En 1933, Mario Maccaferri se brouille avec Henri Selmer. Ce dernier développe seul le concept d'origine, sans résonateur, et ce, jusqu'en 1952. Il sera fabriqué, selon les sources, entre 600 et presque 900 guitares de ce modèle durant cette période. A partir de 1947, elles furent équipées d'un micro-électro magnétique fabriqué par Stimer qui ajoute encore à la légende.

La mythique guitare manouche doit également beaucoup à sa forme à pan coupé, à sa petite bouche ovale et à ses cordes métalliques.

On se souvient qu’après le tragique incendie de sa roulotte, Django Reinhardt a fait la rééducation de sa main gauche sur une guitare que son frère Joseph avait, selon la légende, fabriquée.

En 1934, Django Reinhardt adopte la guitare Selmer dont il assurera la promotion. Il faut dire que lorsqu’il perdait sa guitare au jeu, il allait se servir au magasin Selmer de la place Dancourt à Paris ! Il n'en garda qu'une pour lui, la Selmer 503 que l'on peut admirer à la Cité de la Musique à Paris, et dont la tête porte le nom de Django.

Il conquiert ensuite le monde en diffusant son French Jazz avec une guitare dont les qualités sonores étaient très adaptées à son jeu et à ses traits incisifs.

Le Quintette du Hot Club de France fut même « endorsé » Selmer, pratique devenue courante aujourd'hui chez les guitaristes de renom qui donnent leur nom à un modèle de guitare.

Après la mort de Django, en 1953, le "swing gitan" est marginalisé dans quelques clubs et peu de luthiers fabriquent des guitares de type Selmer. Les plus célèbres demeurent Busato, Di Mauro, Castelluccia, Jacobacci ou Favino. Ce dernier a fabriqué de nombreux instruments pour la famille Ferret, pour Georges Brassens (sans pan coupé) ou encore Enrico Macias.

Aujourd'hui, la référence principale est le Luthier Maurice Dupont, dont l'atelier est situé à Cognac. Mais le renouveau du "Jazz Manouche" fait que de nombreux luthiers, non seulement en France, mais dans le monde entier, fabriquent des répliques de cette guitare. Souvent de qualité inégale, selon qu'elles sont de factures semi-industrielles (Aria, Gallato, Dell’arte, Gitane), ou artisanales (Jean Baptiste Castelluccia, Vendromini, Gilles Pourtroy, Alain Mazaud, Lebreton), les prix s'échelonnent entre 300 et 5500 euros.

Une authentique Selmer, il en reste peu, vaut plus de 20 000 euros. Se dire que Django l'a peut être rodée, est un sacré stimulant pour un achat.

Quant à Mario Maccaferri, il abandonna sa carrière de concertiste et s’installa aux Etats-Unis où il développa avec succès son idée d’anches en plastique (petite languette dont les vibrations produisent les sons dans certains instruments à vent, comme la clarinette). En 1947, il inventa la pince à linge en plastique, se spécialisa dans les revêtements pour salle de bains, l’isolation phonique et les instruments de musique en plastique dont son plus gros succès sera son Ukulélé vendu à plus de neuf millions d’exemplaires, avant de présenter des batteries en plastique et son fameux« plastic violon ».

Mario Maccaferri meurt le 16 avril 1993 en laissant derrière lui de nombreux brevets, mais son nom restera associé à tout jamais à la lutherie et à un type exceptionnel de guitare.

Olivier LE NIGLO

10 septembre 2015

Mario MACCAFERRI, LUTHIER MYTIQUE ET INVENTEUR DE GENIE
Mario MACCAFERRI, LUTHIER MYTIQUE ET INVENTEUR DE GENIE
Mario MACCAFERRI, LUTHIER MYTIQUE ET INVENTEUR DE GENIE
Mario MACCAFERRI, LUTHIER MYTIQUE ET INVENTEUR DE GENIE

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LE NIGLO
commenter cet article

commentaires