Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 17:04
Olivier Blochet dit Le Niglo lors du Salon du livre de Matha le 8 novembre 2015

Olivier Blochet dit Le Niglo lors du Salon du livre de Matha le 8 novembre 2015

LETTRE OUVERTE A CULTURA

Après avoir été mal reçu dans les magasins CULTURA de Chasseneuil du Poitou et de Cholet, j’aurai pu me contenter de désormais passer mon chemin sans un regard pour cette enseigne.

Mais non, je croyais encore voici quelques jours que l’homme est bon et que mes malheureuses expériences ne reflétaient pas une culture d’entreprise.

Avec naïveté, le vendredi 4 décembre 2015, je me rends au magasin CULTURA de Puilboreau , en périphérie de La Rochelle, pour présenter mon nouveau livre « CONTES, LEGENDES & CHRONIQUES TSIGANES » destiné à un large public, surtout à l’approche de Noel. Sur le site internet de ce magasin, la profession de foi est prometteuse puisque CULTURA prétend faire partager une « vision généreuse de la culture ».

Là, je suis reçu par une chef de rayon – et certainement pas par une libraire – à l’allure peu aimable. Sa façon de me parler le confirme, elle n’est pas plus agréable que ses collègues de Chasseneuil du Poitou et de Cholet. Ils ont du suivre le même module de formation. Elle feuillète le livre avec dédain et elle jubile en me disant :

- le thème ne m’intéresse pas ».

Mon dieu, je me demande si ce sont les contes ou les Tsiganes qui lui déplaisent. A la réflexion, ce ne peut pas être les contes qui l’incommodent, nous sommes à quelques semaines de noël.

Alors, ce serait les Tsiganes ? Là, c’est plus inquiétant.

Libraire, c’est un métier qui nécessite une formation et une ouverture d’esprit à tous les styles et à tous les contenus afin de répondre à la demande d’un public très large. En ce qui me concerne, ce n’est pas grave, je vends dix fois plus de mes livres à l’issue de l’une de mes conférences ou lors d’un salon du livre que CULTURA n’en vendrait en un an. En fait, CULTURA ne vend pas des livres mais des produits. CULTURA ne favorise pas la diffusion de la culture, elle recherche à faire du chiffre d’affaire en proposant la sous-culture contenue entre les couvertures des « grands auteurs » que sont les comédiennes de feuilletons télévisés, les crétins de la téléréalité, les chanteurs et les footballeurs de vingt ans dont des scribes écrivent les autobiographies.

Non vraiment CULTURA je te tourne le dos. Une suggestion, change de nom : VULGURA t’irait si bien.

Olivier LE NIGLO

Le 6 décembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LE NIGLO - dans billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

LE NIGLO 08/12/2015 06:25

Merci Pierre. Dieu merci, il existe d'autres enseignes dans lesquelles nous sommes très bien reçus, nous les "petits auteurs". A bientôt j'espère sur un salon du livre. Amicalement, Olivier

Pierre Jactat 08/12/2015 00:18

Bien dit, mon Niglo, ces petits chefs de rayons n'arrivent pas à la cheville de nombre de petits auteurs qui, eux, créent de la culture. Ces chefaillons méprisants savent-ils seulement lire autre chose qu'un rapport mensuel d'activité ?
Bien à toi et courage.
Pierre

Présentation

  • : LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • : MES CHRONIQUES LITTERAIRES, MON ACTUALITE, MES CHRONIQUES SUR LES TSIGANES ET SUR LE JAZZ MANOUCHE, MES CHRONIQUES NOIRES.
  • Contact

Recherche

Liens