Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 06:24

Nous présentons aujourd’hui Monique Massot-Escaravage, une auteure

Portrait (dossier de presse)

Portrait (dossier de presse)

  1. Monique Massot-Escavarage, présentez vous en quelques mots, quel est votre parcours, que faisiez-vous avant d’écrire ?

Je suis actuellement retraitée mais l’écriture a toujours tenu une place importante dans ma vie. Je ne me déplace jamais sans mon carnet dans lequel je note tout ce qui a de l’importance à mes yeux. Cela va de mes tristesses face aux coups durs de la vie, à mes révoltes et mes bonheurs.

2. Depuis quand écrivez vous et quel(s) type(s) de livre(s) écrivez- vous ?

J’ai toujours écrit, du plus loin que je m’en souvienne. Cela m’est quasiment indispensable au même titre que la lecture. L’inspiration me vient la plupart du temps la nuit quand je ne dors pas. Je note tout et je retranscris ça sur mon ordinateur. Je peux rester 6 heures d’affilées à écrire. Mon premier livre « Vent d’espoirs » est un roman historique situé en 1848. C’est surtout un hommage à tous ces pionniers de la première heure partis loin de leurs racines pour se reconstruire une vie meilleure.

Lorsque j’ai voulu faire des recherches généalogiques concernant la branche maternelle de ma famille, je suis tombée, par hasard sur un mystère incompréhensible. Mes ancêtres maternels, Alsaciens, poussés par la misère, se sont résolus à quitter leur petit village et sont partis en 1848 vers la nouvelle colonie d’Algérie. Jusque-là, rien de bien extraordinaire. En revanche, tout s’est corsé à la réception de deux certificats de décès concernant mon aïeul. L’un provenant de son village natal et l’autre de Nantes où sont consignées nos archives. Il s’agissait, sans aucun doute possible du même homme, même état civil, même date de naissance et de mariage, même épouse. Seuls la date et le lieu de décès ne correspondait pas. Impossible de savoir… J’en ai déduit qu’elle était partie avec un homme qui avait usurpé l’identité de son mari et qu’ils avaient fait leur vie en Algérie. Cet inconnu, mon ancêtre j’ignore qui il était. Je me suis plu à imaginer une histoire telle que j’aurai voulu qu’elle soit, car il fallait qu’elle soit belle. Donc, 5 générations plus tard, me voilà à écrire ce roman tout en conservant le contexte historique de la France en 1848 ainsi que les débuts de la colonisation.

3. Quels sont les titres de vos derniers livres ?

Mon second livre, « Le Grand Bassin » sorti en Février est plus une biographie romancée.

4.Pouvez-vous nous parler de votre dernier ouvrage ?

Je voulais refermer le volet et clore l’épopée de « Vent d’espoirs » en racontant mes souvenirs d’enfance dans ce beau pays qui m’a vu naitre. 14 ans de joies et de peines passés chez mes grands-parents paternels extrêmement sévères à mon égard. En effet, mon grand-père était propriétaire d’un immense bassin romain de la taille de deux terrains de football. Dans l’antiquité il servait de réserve d’eau pour irriguer les cultures en aval mais à mon époque il renfermait une plantation d’orangers. Je me revois courant le long des murs millénaires de 4 m d’épaisseur, je me revois environnée d’abeilles venues butiner les fleurs, j’ai encore dans les narines ces effluves parfumées des fleurs d’orangers…

Ce livre, je l’ai voulu comme un témoignage de l’enfance heureuse que j’ai connue parmi mes amis(es) de toute confession. Volontairement, j’en ai occulté tout qui se rapportait au conflit que j’ai survolé de très haut. D’autres, historiens, se sont longuement penchés sur ce problème. A chacun sa spécialité.

5.Quels sont les sujets qui vous inspirent ?

L’histoire de vies hors du commun, extraordinaires. J’aime les gens, partager, les écouter surtout…

6.Quel est le conseil le plus important que vous avez reçu pour écrire ou dans un autre domaine ?

Je suis ce qu’on appelle une autodidacte. Je ne connais personne dans le milieu littéraire. Je n’ai rien demandé, j’écris à l’instinct et j’ai beaucoup d’imagination. Toutes mes recherches historiques proviennent d’internet.

7.Les lecteurs s’interrogent souvent sur la méthode des auteurs pour écrire. Avez-vous une technique précise ou est-ce l’inspiration qui vous guide dans la construction de vos intrigues et de vos personnages ?

Je l’ai dit, j’écris toujours un premier jet sur un carnet et ensuite je retranscris. Je travaille, je peaufine inlassablement. Mon scénario est déjà tout écrit dans ma tête, il ne me reste plus qu’à l’étoffer.

8.Travaillez-vous sur un nouveau projet et si oui, sans nous dévoiler l’intrigue, quel en est le thème ?

J’ai écrit mes deux premiers livres comme des volets ouverts qu’il me fallait fermer. En ce qui me concernait, la boucle était bouclée et je pouvais passer à un autre ouvrage. Cependant, mes nombreux lecteurs me demandent tous la suite de l’aventure de mes personnages de « Vent d’espoirs ». Je m’y suis mise …

9.Allez-vous participer prochainement à un évènement littéraire ?

Je viens de faire Le Chapiteau du livre de Saint Cyr sur Loire et de nombreux salons littéraires m’attendent tout au long de l’année.

10. Une question essentielle : où peut-on se procurer vos livres et où peut-on suivre votre actualité ?

Directement sur le site de mon éditeur : www.lestemps.fr ou dans n’importe quelle bonne librairie. Et vous pouvez suivre mon activité sur les réseaux sociaux comme twitter : @lestempsdavant facebook : Aeth éditions.

11. Quel est le conseil que vous donneriez à un auteur débutant ?

« Que cela reste une passion ».

12. Avez-vous des auteurs fétiches ?

Je lis énormément, des tas d’auteurs que j’aime, et je ne vais pas vous parler d’untel ou untel uniquement pour citer des noms « qui font bien dans une interview ».

13. Que lisez-vous en ce moment ?

La biographie d’Alexandre Legrand.

Merci Monique Massot-Escaravage d’avoir participé à cette interview qui va permettre aux lecteurs de mieux vous connaitre.

Monique Massot-Escaravage, Une Auteure
Monique Massot-Escaravage, Une Auteure
Monique Massot-Escaravage, Une Auteure
Monique Massot-Escaravage, Une Auteure
Monique Massot-Escaravage - Le Chapiteau du Livre - 28 & 29 mai 2016 à Saint Cyr sur Loire (copyright Olivier Blochet 2016)

Monique Massot-Escaravage - Le Chapiteau du Livre - 28 & 29 mai 2016 à Saint Cyr sur Loire (copyright Olivier Blochet 2016)

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Blochet - dans interview d'écrivains
commenter cet article

commentaires