Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 07:40
Alain Marty

Alain Marty

Nous présentons aujourd'hui Alain Marty : un auteur

OB : Bonjour Alain Marty. Pouvez-vous vous présenter vous en quelques mots, quel est votre parcours, que faisiez-vous avant d’écrire ?

A.M : J’ai travaillé 38 ans dans des sociétés de services en informatique, après une erreur d’aiguillage de 2 ans dans l’enseignement. Pendant ces 40 ans je n’ai écrit que des notes techniques.

O.B : Depuis quand écrivez vous et quel(s) type(s) de livre(s) écrivez- vous ?

A.M : Au moment de la retraite en 2004, j’ai eu une idée imparable pour contrer le chômage, cette idée est malheureusement inapplicable avec les législations européennes… dommage.

J’ai commencé à en écrire les bases, puis je me suis dit que personne ne les lirait jamais, alors j’ai pensé à écrire une fiction à travers laquelle j’expliciterais mes idées. Mes personnages en ont décidé autrement et m’ont entraîné bien au-delà de ce que j’avais souhaité au départ.

Je participe également à des concours de nouvelles, à un journal municipal trimestriel. Pour le plaisir j’écris des textes sur les aventures d’une patrouille de scouts, et toutes sortes de textes sur des sujets qui m’inspirent, en particulier dans l’association « Mots en Liberté » de Royan.

OB : Quels sont les titres de vos derniers livres ?

A.M : Mon unique roman s’intitule « À CORPS PERDU», paru aux Editions La Safranière. Pour les textes, je viens de finir « Les aventures de Belette et la poupée du Rhin », et « Héritage » avec l’association.

OB : Pouvez-vous nous parler de votre dernier ouvrage ?

A.M : Mon roman débute dans le Haut Atlas marocain, où une jeune berbère, Ania – c’est le nom d’une princesse berbère – va rencontrer un étranger qui arrive dans son village. Elle va en tomber éperdument amoureuse. Celui-ci va l’entraîner dans une vie mouvementée dans la conquête du Tamazgha (l’union de tous les pays d’Afrique du Nord), une vie passionnante avec des moments de tendresse, d’incertitudes et parfois de violence.

J’ai rajouté un zeste de fantastique en donnant quelques pouvoirs au personnage masculin.

ALAIN MARTY : UN AUTEUR

OB : Quels sont les sujets qui vous inspirent ?

A.M : Il n’existe pas de sujet particulier ; une anecdote, un évènement aux informations, une lecture et je bâtis un synopsis très simple ; ensuite je cherche les personnages adéquats pour faire vivre la petite histoire que j’ai imaginée.

 

OB : Quel est le conseil le plus important que vous avez reçu pour écrire ou dans un autre domaine ?

A.M : Un ami m’a dit : Si tu écris pour toi, fais-toi plaisir, si tu écris pour être lu, fais plaisir au lecteur…

 

OB : Les lecteurs s’interrogent souvent sur la méthode des auteurs pour écrire. Avez-vous une technique précise ou est-ce l’inspiration qui vous guide dans la construction de vos intrigues et de vos personnages ?

A.M : Je n’ai pas vraiment de technique, mais j’ai une idée générale de l’histoire… sa conclusion… un ou plusieurs moments importants. Ensuite ce sont les personnages qui s’en occupent, moi je les laisse faire…

 

OB : Travaillez-vous sur un nouveau projet et si oui, sans nous dévoiler l’intrigue, quel en est le thème ?

A.M : Il s’agit de la suite de mon premier roman. Il sera composé de plusieurs parties : la première sera la suite immédiate de la fin du premier avec une excursion au « Pays du Rêve » des aborigènes australiens, une autre en retour arrière, apportant l’explication des pouvoirs de mon personnage central, une ou deux montrant la vie de ceux qui vivent dans le système social qu’il a créé et le dernier qui se passera 1500 ans plus tard… très inattendu…

 

O.B : Allez-vous participer prochainement à un évènement littéraire ?

A.M : Je viens de participer au kiosque de « Saint-Palais-sur-livres », très sympathique. Il se peut ensuite que je participe à un Salon du Livre… celui de Matha par exemple…

 

O.B : Une question essentielle : où peut-on se procurer vos livres et où peut-on suivre votre actualité ?

A.M : On peut le trouver à la Librairie du Rivage à Royan. Le libraire, très sympathique, propose également les recueils de l’Association. Également à la librairie de Saint-Georges-de-Didonne. Sinon, laissez un message : raf.ania@yahoo.fr

Et puis vous pouvez suivre l’actualité de l’association sur le site : http://motsenliberte.blog4ever.com/

 

O.B : Quel est le conseil que vous donneriez à un auteur débutant ?

A.M : De faire partie d’une association pour partager, d’avoir des amis qui vont lire vos écrits avec un esprit critique constructif… et s’acheter un logiciel de correction performant, celui des traitements de textes étant insuffisant !

 

O.B : Avez-vous des auteurs fétiches ?

A.M : Cela peut surprendre, mais j’ai sous le coude deux conférences sur deux auteurs.  La première concerne Karel Čapek, le romancier tchèque qui le premier a utilisé le mot « robot », la seconde sur la romancière « Max du Veuzit » que ma mère aimait beaucoup et que j’ai découvert sur les rayonnages de sa bibliothèque.

 

O.B : Que lisez-vous en ce moment ?

A.M : Je relis des romans de science-fiction qui ont bercé mon enfance. Je suis parfois déçu, mais heureusement certains sont intemporels comme « La vermine du Lion » de Francis Carsac ou « Tschaï » de Jack Vance. Depuis peu, je fais partie d’une association de lecture des sorties de l’année, cela me change des livres des années 60. Et bien entendu les romans de mes amis auteurs…

 

O.B : Merci Alain Marty d’avoir participé à cette interview qui va permettre aux lecteurs de mieux vous connaitre.

 

 

Olivier Blochet

Olivier Blochet

Mon avis de lecteur :

Je vous conseille la lecture du passionnant roman "A corps perdu" d'Alain Marty (Editions La Safranière). Celui-ci retrace l'histoire d'une petite gardienne de chèvres berbère dans une époustouflante aventure moderne s'inspirant des modes de vie du passé et du présent. La vie de cette jeune fille bascule le jour ou un étranger aux pouvoirs étranges l'enrôle dans ses légions pour tenter de réunir sous une même bannière des pays culturellement éloignés. Un roman à lire pour le plaisir et pour sa réflexion utopiste au regard de l'actualité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Blochet - dans interview d'écrivains
commenter cet article

commentaires