Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 18:00
PETITES RÉFLEXIONS SUR LE CONFINEMENT

 

 

CHRONIQUE NOIRE N°41

 

 

Dans cette chronique, je pensais aborder les avantages et les désavantages du confinement, mais ses effets négatifs, vous les rencontrerez bien assez tôt sans que je les développe. D’ailleurs, sur ce sujet, je serai très certainement très incomplet tant les inconnues sur nos conditions de vie (de survie) dans les prochaines semaines sont indéfinissables au stade actuel d’une pandémie incontrôlable.

Même si j’ai une triste pensée pour mes amis indépendants du monde de la culture, du spectacle vivant ou musical, qui voient tous leurs contrats annulés (y compris les miens), je prends sur moi de  tenter de me convaincre, pour éviter de tomber dans la neurasthénie, que ce confinement imposé par les « Ôtaurités »  aura peut-être tout de même quelques avantages.

 

Tenez ! Formidable cette idée du télétravail prôné par nos têtes pensantes.

Bon évidemment, le boulanger, le chaudronnier, l’électricien, le maçon, l’ouvrier de chez Citroneault (1), la femme de ménage, l’hôtesse de caisse de l’hyper marché du coin, et la liste est longue, eux ils peuvent prendre les transports en commun qui ne sont pas à l’arrêt et se prendre des postillons, pourvu qu’ils se lavent les mains toutes les 20 minutes. Et puis ça va donner des idées pour les méthodes d’enseignements des années à venir, le ministère de l’Éducation pourra alléger les effectifs d’enseignants après ce test grandeur nature.

Quand j’ai su que les activités commerciales non essentielles allaient être également fermées, les bars, les restaurants, les théâtres, les cinémas, les piscines, les librairies, je me suis précipité pour acheter un peu de lecture, car franchement la perspective de me gaver du Hanouna pendant plusieurs semaines ne m’enchantait pas.

Il y a un choix de lecture passionnant, même si Gallimard a hypocritement retiré de la vente les livres de Gabriel Matzneff (2). Mais les Éditions Fayard s’apprêtent à rééditer "Mein kampf",  bande de petits veinards. De quoi occuper vos journées de chômage technique.

Autre avantage, la fermeture des frontières, notamment celle avec l’Espagne qui évitera le retour de Manuel Vals.

Soyons pragmatiques, le temps libre permettra sans doute de réfléchir individuellement à modifier notre mode de vie lorsque la situation nous permettra de reprendre une activité normale.

Un exemple : Par politesse, nous embrassions nos grand-mères à moustaches, et ça piquait. Et bien à l’avenir, nous pourrons y échapper en disant : « Ah ! tu sais mamie, j’ai perdu l’habitude de faire la bise depuis cette sale histoire de virus ».

Banzaï !

 

Olivier BLOCHET

Le 15 mars 2020

 

  1. La plateforme abritant mon blog ne me versant pas de droits d’auteur, je ne vois pas pourquoi je ferais de la publicité aux constructeurs automobiles.
  2. Lire la chronique : Je ne lirai pas « Le consentement » de Vanessa Springora.

 

 

 

© Olivier Blochet – 15 mars 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • : Vous trouverez sur mon blog : mes chroniques littéraires, mon actualité d'auteur avec mon programme de dédicaces et mes participations aux salons du livre, mes interviews d'auteurs, mes conseils de lectures, mes chroniques sur les Tsiganes, celles sur les musiciens de jazz ainsi que mes chroniques noires.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens