Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2020 5 27 /11 /novembre /2020 23:50
Frann Bokertoff (photographie droits réservés)

Frann Bokertoff (photographie droits réservés)

Aujourd’hui nous retrouvons Frann BOKERTOFF pour échanger avec elle sur son nouveau livre :

Poèmes et récits de cent et une nuits.

FRANN BOKERTOFF, ROMANCIERE ET POETESSE

 

O.B : Bonjour, Frann BOKERTOFF, c’est toujours un plaisir de vous accueillir pour parler de vos livres et de vos activités en général.

F.B : Bonjour Olivier, c’est toujours un plaisir de vous lire et d’échanger avec vous.

O.B : Votre nouveauté s’intitule : « Poèmes et récits des cent et une nuits », il vient de paraître aux Éditions UNICITÉ. Que pouvez-vous nous dire sur ce nouveau livre depuis la parution de « Entre les mailles de la folie » publié au second semestre 2017 ?

F.B : Entre temps, j’ai publié une saga en deux tomes, intitulée « Ainsi volent les libellules ». C’est une fresque romanesque se déroulant sur quatre générations, pour laquelle j’ai réalisé deux interviews filmées sur France ART TV.

Ce livre a connu un vif succès.

Durant le confinement, j’ai envisagé d’écrire une succession d’histoires jusqu’à la fin de cette période dont nul ne connaissait la durée ; je me suis inspirée du thème des MILLE ET UNE NUITS.

Ce projet me séduisait d’autant plus que j’étudie depuis quelque temps le farsi, la langue parlée en Iran,  et la littérature persane. Ce livre est en même une quête du temps perdu et de l’oiseau de paradis ; je l’ai émaillé de poèmes, la plupart sous forme de calligrammes, qui illustrent mes histoires, dont le but est d’attiser la curiosité du lecteur tout en le distrayant. Le confinement n’est qu’un prétexte. Ce livre est une manière de l’oublier, d’en profiter pour raconter des histoires, dans le sens le plus noble du terme, comme lors d’une veillée. L’amour y est présent, je devrais plutôt dire : les amours, sans oublier l’humour.

O.B : Frann, pourriez-vous nous en lire un extrait ?

F.B : Avec plaisir !

 

 Qui se soucie encore du sort

 Des gens contaminés

 Par les OGM

Des vies ruinées

Par le glyphosate

Ou des centrales Seveso ?

Qui parle encore

 Des infirmières gazées

Des manifs sur les Champs Élysées

Des black blocks jamais inquiétés

Des Gilets jaunes méprisés

 De l’incendie maîtrisé

De Notre-Dame de Paris ?

Pestait Boudu sauvé des eaux

Dans un état d’ébriété

Déjà bien avancé

Après avoir vidé son sac

Il conclut par un verset :

« Ne soyez donc de notre confrérie,
    Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre »

Comme dit François Villon

Et non François Fillon

Le voilà qui vocifère :

Gloire au professeur Raoult

Qui nous tirera tous d’affaire

 Bien loin des raouts

Parisiens 

Et de Macron le pharisien

Puis ayant mis le feu aux poudres

 Boudu est descendu

Sans réclamer son dû

Nous laissant tous abasourdis

En train de consulter GOOGLE

Pour voir la drôle de gueule

Du magicien de Marseille

Qui paraît-il fait des merveilles

Qui a dit

Que le paradis

N’existait pas ?

 

O.B : J’imagine que votre programme de fin d’année sera chargé, malgré les difficultés qu’éprouvent cette année les auteurs à participer à des évènements littéraires de type salon du livre ou dédicaces en librairies.

F.B : Je vais participer au premier salon virtuel de littérature de langue française et je prépare  un recueil de haïkus.

O.B : En lien avec l’activité littéraire, quel regard portez-vous sur la période actuelle ?

F.B : Je trouve que c’est une période propice à la création littéraire, et en tant qu’écrivaine j’estime avoir la chance de pouvoir continuer cette activité, même si les salons ont été annulés, ce que je regrette vivement, mais ce n’est que partie remise.

O.B : Nous commençons à bien nous connaître et je sais qu’en dépit des interrogations sur l’avenir que chacun se pose légitimement actuellement, vous êtes d’une nature à continuer à faire des projets. Vos pratiques de la danse classique et modern’jazz, ainsi que celle d’un art martial chinois, vous aident-elles à surmonter les difficultés existentielles qu’une partie de la population éprouve aujourd’hui ?

F.B : En effet, la pratique quotidienne du taï-chi m’est devenue indispensable pendant cette période pour contrebalancer les nombreuses heures passées devant l’ordinateur à écrire. J’ai la chance de disposer d’un jardin en copropriété dans lequel je pratique par tous les temps.

O .B : Vous êtes donc toujours dans l’action, une action plus intellectuelle bien sûr que guerrière, mais vous poursuivez votre œuvre sans répit ?

F.B : je parlerais plutôt de pratique martiale : l’éventail, le sabre et l’épée demandent une grande maîtrise de soi .Elle a de nombreux points communs avec l’écriture : recherche du geste juste, comme du mot, de l’équilibre et elle me permet d’évacuer les pensées parasites.

Mais en dehors de cela, je ne suis pas toujours « en action », je peux passer des heures à laisser ma pensée vagabonder ; j’aime me promener chaque jour une heure durant et découvrir ma ville et m’engager dans des ruelles ou des impasses auxquelles je n’avais jamais prêté attention jusqu’alors ; observer les maisons et les jardins qui les entourent, ou les balcons fleuris, et imaginer la vie de leurs occupants.

Et bien sûr je lis ou relis certains ouvrages de ma bibliothèque et feuillette les catalogues d’expositions que je n’ai pas regardés depuis longtemps.

O.B : une question traditionnelle sur le Blog. Frann bokertoff, où peut-on se procurer vos livres ?

F.B : En librairie bien entendu, mais si vous le désirez, vous pouvez me contacter par courriel : bokertoff@hotmail.com ou  zolovka.bercovici@gmail.com. Vous pouvez également me suivre sur ma page FACEBOOK :  frann bercot (PAS DE FRAIS D’ENVOI EN FRANCE METROPOLITAINE)

O.B : Merci Frann BOKERTOFF de cette visite et de vos propos qui aideront sans doute mes lecteurs du blog et surtout vos lecteurs à surmonter les épreuves de cette période, sachant que la lecture demeure une excellente thérapie, et notamment celle de vos romans.

F.B : Je l’espère aussi.

 

Interview réalisée le 23 novembre 2020

© Olivier Blochet – novembre 2020

 

 

Vous pouvez également consulter :

France ART TV Parenthèses du 03 juillet et du 06 novembre 2019 (Disponibles sur Youtube).

 

 

 

 

 

FRANN BOKERTOFF, ROMANCIERE ET POETESSE

Voici un autre extrait :

Sans travail le barbier se rase, le cordonnier traîne la savate, le garagiste perd les pédales, le vétérinaire devient chèvre et le facteur de plus en plus timbré, le maître d’école a terriblement décollé, le curé a fait une croix sur les cours de catéchisme, le conducteur de travaux fait le pied de grue, et le conducteur de bus est à l’arrêt.

Le cheminot désespéré se fait des rails, le droguiste a fait une rechute, le dentiste est complètement accro, et aux dernières nouvelles le maître-nageur a replongé et l’infirmière elle aussi a repiqué.

Et pour finir, le gardien du chenil est aux abois, et une buvette des bords de Seine a été liquidée.

Mais il y a plus grave : l’armurier a passé l’arme à gauche et plutôt que de se mettre au vert, le jardinier municipal a préféré se tailler les veines. Toutefois, le buraliste n’a pas cassé sa pipe, et la laverie automatique tourne rond.

Seule la mercière tire son épingle du jeu en confectionnant des masques ! L’opticien trouve que c’est louche : pour lui, les dés sont pipés et toute cette histoire est cousue de fil blanc.

Heureusement, mon éditeur continue de méditer.

FRANN BOKERTOFF, ROMANCIERE ET POETESSE
FRANN BOKERTOFF, ROMANCIERE ET POETESSE
FRANN BOKERTOFF, ROMANCIERE ET POETESSE
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • : Vous trouverez sur mon blog : mon actualité d'auteur avec mon programme de dédicaces et mes participations aux salons du livre, mes chroniques littéraires, mes chroniques noires, mes brèves, mes interviews d'auteurs, mes conseils de lectures, mes chroniques sur les Tsiganes, celles sur les musiciens de jazz. Toues mes chroniques sont protégées par un copyright et les dispositions légales sur la liberté d'expression.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens