Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 17:27

Après la mort de Django REINHARDT, le jazz français continu d'évoluer sous les doigts de ses frères, cousins ou "gadjés".

Le choix musical est difficile: "jazz moderne" en optant pour la guitare électrique que le Maître avait adoptée juste avant de mourir, ou jazz traditionnel pour conserver les sonorités acoustiques d'origine et emblématiques de son style.

L'essentiel, c'est que la flamme demeure allumée entre 1950 et 1960 grâce aux cabarets Parisiens notamment, dans lesquels jouent des personnalités aussi contrastées que Etienne "Palotte" BOUSQUET, René MAILHES, Marcel BIANCHI, Elek BACZIK, Henri CROLLA, Jacques MONTAGNE, Jean Pierre SASSON, Francis Alfred MOERMAN et bien d'autres encore.

Aujourd'hui, faute de réédition des microsillons, la plupart d'entres eux sont peu connus et même parfois tombés dans l'oubli.

 

Alors, intéressons nous à certains d'entres eux. 

 

 

HenriCrolla  Henri CROLLA, un guitariste d'exception:

 

En 1922, la famille CROLLA quitte l'Italie devant la montée du fascisme et s'installe à Paris, dans ce que l'on appelait alors "la zone". Le petit Henri a deux ans et il grandi dans ce bidonville, dans lequel vivent principalement les manouches, à deux pas de la roulotte de la famille REINHARDT. Dès huit ans, il joue du banjo aux terrasses des cafés du Boulevard Montparnasse.

Au fil de précoces rencontres, il cotoie Jacques PREVERT, les frères FERRET, et aussi les frères Django et Joseph REINHARDT. La seconde guerre mondiale interrompt sa carrière. Mobilisé en Italie, il déserte et sera naturalisé Français en 1946. Sa carrière redémarre brillamment et il obtient le Grand prix de l'Académie de jazz en 1947. Il rencontre Yves MONTAND et devient son accompagnateur jusqu'en 1958. Durant une période d'intenses tournées, il composera une quarantaine de chansons. Lorsque Yves MONTAND met sa carrière entre parenthèses, il se consacre à la composition de musique pour des court-métrages avant de composer pour le cinéma et d'enregistrer trois albums solo chez VEGA.

Henri CROLLA délaisse ensuite la musique pour le cinéma de la bande à Pierre PREVERT (le frère de Jacques), il présente MOUSTAKI à Edith PIAF, et il devient le mentor d'un jeune comédien: Jacques HIGELIN. Avec ce dernier, il tourne un film d'Henri FABIANI " le bonheur est pour demain".

Henri CROLLA décède à la fin du tournage. Il avait 40 ans.

 

Sa discographie disponible:

 

- CROLLA & CO, Hommage à Django de ses compagnons (jazz in Paris, Universal 2001)

- BEGIN THE BEGUINE, (jazz in Paris, Universal 2002)

- QUAND REFLEURIRONT LES LILAS BLANCS (jazz in Paris, Universal 2002)

- MUSIQUES DE CINEMA ( jazz in Paris, Universal 2007)

- LE LONG DES RUES ( jazz in Paris, Universal 2009)

 

 

 

  Olivier LE NIGLO

8 septembre 2013

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier LE NIGLO - dans Biographie de musiciens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • : MES CHRONIQUES LITTERAIRES, MON ACTUALITE, MES CHRONIQUES SUR LES TSIGANES ET SUR LE JAZZ MANOUCHE, MES CHRONIQUES NOIRES.
  • Contact

Recherche

Liens