Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 16:00

En 1922, la famille CROLLA quitte l'Italie devant la montée du fascisme et s'installe Porte de Choisy à PARIS, dans ce que l'on appelait la zone. Le petit Henri a deux ans et il grandit dans ce bidonville au milieu d'un terrain vague occupé principalement par les manouches. Là, à deux pas de la roulotte de la famille REINHARDT, il va s'initier à la mandoline avec ses parents musiciens et dès huit ans, il joue du banjo aux terrasses des cafés et des brasseries en vogue du boulevard Montparnasse.
Au fil de précoces rencontres, il cotoie Jacques PREVERT, Lou BONNIN, le peintre Emile SAVITRY et les amis musiciens de ceux-ci: les frères FERRET et surtout les frères Django et Joseph REINHART avec lesquels il découvre le jazz et l'improvisation,  à tel point que jacques PREVERT le surnomme "mille-pattes" pour son agilité de musicien.
La seconde guerre mondiale interrompt sa carrière. Mobilisé en Italie, il déserte et revient en FRANCE avant d'être naturalisé en 1946.
Grand prix de l'Académie de jazz  en 1947,  il rencontre Yves MONTAND en 1947. Il sera son accompagnateur jusqu'en 1958.
Durant cette période d'intenses tournées, il composera une quarantaine de chansons.
Lorsque Yves MONTAND met sa carrière entre parenthèses pour se consacrer au cinéma, Henri CROLLA compose des musiques pour des courts métrages avant de composer pour le cinéma ( gaz oil, cette sacrée gamine, une parisienne, voulez vous dansez avec moi ?).
C'est également à cette période qu'il présente Simone SIGNORET à MONTAND et qu'il grave ses premiers enregistrements chez VEGA.
Les années 55-58 sont consacrées au jazz, au cinéma, à l'enregistrement de trois albums 33-tours de guitare solo et à une grande tournée en URSS avec MONTAND.
Henri CROLLA délaisse ensuite  la musique pour le cinéma de la bande à Pierre PREVERT (le frère de Jacques), il présente MOUSTAKI à PIAF et devient le mentor d'un jeune comédien qu'il converti à la guitare et à la chanson: Jacques HIGELIN.
Avec ce dernier, il tourne un film d'Henri FABIANI "le bonheur est pour demain".
Henri CROLLA décède à la fin du tournage. Il avait 40 ans.

Sa discographie disponible:

. CROLLA & CO, Hommage à Django de ses compagnons (Jazz in Paris, Universal, 2001)
. Begin the beguine (Jazz in Paris, Universal 2002)
. Quand refleuriront les lilas blancs (Jazz in Paris, Universal, 2002)
. Musiques de cinéma (Jazz in Paris, Universal, 2007)HenriCrolla.jpg
. Le long des rues (Jazz in Paris, Universal 2009)




Olivier BLOCHET
mars 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier BLOCHET - dans Biographie de musiciens
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • : MES CHRONIQUES LITTERAIRES, MON ACTUALITE, MES CHRONIQUES SUR LES TSIGANES ET SUR LE JAZZ MANOUCHE, MES CHRONIQUES NOIRES.
  • Contact

Recherche

Liens