Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 01:08
JAUNY, LE COUP DE THEATRE

 

CHRONIQUE NOIRE n° 59

 

L’onde de choc  provoquée par cette nouvelle ressemble à un tsunami pour ses fans éplorés. 

Jauny  le rocker, un héros français au sens que donne à ces mots Manu Macron, vient d’être retrouvé bien vivant !

Alors que l’information crépitait depuis quelques heures sur les téléscripteurs des grandes agences de presse, les « milieux bien informés » se précipitaient sur les plateaux de télévision et les studios des radios pour commenter ce rebondissement inattendu dans le monde du rock. Vous constaterez que j’écris le monde du rock et pas celui de la musique !

Notamment, Fabien Lecoeuvre,  agrégé ès chanteurs morts ou moribonds, rappelait les paroles prémonitoires de Jauny : «  La première fois que je suis mort, je n’ai pas aimé ça, alors je suis revenu ».

C’est en enquêtant sur la disparition de  Xavier Dupont de Ligonnès que les policiers d’Interpol auraient, faute de retrouver le Breton le plus recherché du monde, découvert que Jauny résidait près des chutes du Niagara, afin de ne pas gêner ses voisins lors de ses répétitions.

Mais la surprise fut à son comble lorsque les policiers s’aperçurent qu’il ne vivait pas seul,  mais en tout bien tout honneur, avec Elvis Presley, son clone américain. Rappelons que lui aussi avait disparu dans des conditions similaires, une mort à laquelle ses admirateurs n’avaient jamais vraiment cru.

Ligonnès courre toujours, mais Gibson retrouve ses deux meilleurs ambassadeurs.

Bien entendu, ce retour inattendu n’est pas sans poser des interrogations et des soucis, puisque depuis trois ans, les procédures liées à la succession de Jauny ont fait couler beaucoup d’encre. Plus d’encre que de larmes  d’ailleurs.

Au-delà des sentiments, le journaliste Philippe Ouvrier , l’homme aux lunettes noires, pronostique la réalisation d’un CD en duo entre Jauny et Elvis, un peu comme celui de Charles Trenet et Johnny Hess  ou encore de Ringo Willy Cat et Sheila, ou encore de Jean-Luc Mélenchon et  Alexis Corbière.

La poésie inspirée de François Billon et de Dave Crushthem fera sans doute le succès de ce nouvel opus.

À suivre.

 

Olivier BLOCHET

Le 26 janvier 2022

© Olivier Blochet – 26 janvier 2022

 

PS: Pour les non anglophones, la traduction littérale de " Crushtem " est "écrase les".

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2022 7 23 /01 /janvier /2022 01:34
Joseph Reinhardt

Joseph Reinhardt

 

    Joseph Reinhardt, dit "Nin Nin", le frère cadet de Django Reinhardt est né le 1er mars 1912 à Paris.

    Frère dévoué, " le fidèle porteur de guitare, le pourvoyeur de cordes de rechange" (selon la fameuse formule de Charles Delaunay), membre à plein temps du « Quintette du Hot Club de France », accompagnateur de talent, capable de remplacer Django comme soliste lorsque celui-ci disparaissait dans la nature, et parfois même de se faire passer pour lui, Joseph a été l'accompagnateur fidèle et effacé de son illustre frère de 1933 à 1937.

    Mais, lassé de son second rôle, il se rebelle et prend son indépendance. On dit même qu'il en serait venu aux mains avec Django. Cette émancipation musicale le porte à enregistrer avec des pointures du jazz américain comme le saxophoniste Bill Coleman avant de faire partie du Grand Orchestre de Aimé Barrelli. Il rejoint ensuite l'Orchestre Jazz de Paris de Alix Combelle.

    En 1943, il enregistre sous son propre nom avec son ensemble auquel participe André Hodeir, mais il reviendra jouer avec son frère jusqu'à ce que celui-ci se retire à Samois-sur-Seine.

    Dès 1947, il est l'un des premiers guitaristes manouches à électriser son jeu dans « Le Hot Four » de Stéphane Grappelli, notamment sur le titre "Oui pour vous revoir".

    Il s'épanouit à mesure qu'il pratique le jazz moderne tout en observant l'émergence des nouveaux talents comme Jim Rainey et Wes Montgomery.

    À la mort de Django, en 1953, il abandonne la scène. En 1957, il revient à la guitare acoustique. Il tente alors d'achever la fameuse "Messe Gitane" de Django. À cette époque, il prend soin de laisser une chaise vide sur scène en souvenir de Django.

    En 1958, il tourne dans le film "Mon pote le Gitan" et enregistre la bande musicale du film en collaboration avec Jacques Verrières, son auteur.

    On entend souvent dire que son phrasé était moins sophistiqué que celui de son aîné. Ce n'est pas exact. Il suffit d'écouter ses enregistrements, malheureusement peu nombreux, pour voir en lui un brillant soliste, un arrangeur talentueux, mais aussi un compositeur original aux titres évocateurs: "Cumulus", "Mistral", "Triste mélodie", sans oublier "Mélodie au crépuscule", attribuée à Django mais dont il serait l'auteur. Selon les frères Ferret, "La mer" de Charles Trenet lui devrait également beaucoup ...

    Joseph Reinhardt est décédé en 1982.

 

Olivier BLOCHET

Extrait de "La Route du Jazz Manouche" - Éditions La Comoé 2018 - 112 pages - 9,50 euros

© Olivier Blochet – juin 2018

 

LE FRÈRE DE L’OMBRE  JOSEPH REINHARDT  1912- 1982
LE FRÈRE DE L’OMBRE  JOSEPH REINHARDT  1912- 1982
LE FRÈRE DE L’OMBRE  JOSEPH REINHARDT  1912- 1982
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 02:03
MON CONSEIL DE LECTURE : HISTOIRE DE PEDALER par Bruno SANANES

 

Après nous avoir conté en 2014 son tour de France avec son âne César (Histoire de marcher – Éditions La Mandragore), puis en 2016 son second récit de voyage «  Histoire de traverser », Bruno Sananès, insatiable voyageur  épris de liberté,  s’est lancé dans un projet incroyable : un tour de France à triporteur dans un livre intitulé «  Histoire de pédaler ».

Avec le même style, il achève sa trilogie de voyages en France avec ce livre dans lequel à côté de l’exploit sportif – la monture pesait tout de même près de 200 kilos – il nous conte une aventure humaine faite de rencontres à laquelle « Titi », le triporteur, a toujours été associé

Dès les premières pages de son récit, nous évaluons les difficultés quotidiennes auxquelles il sera confronté malgré la préparation minutieuse de son odyssée, de Cherbourg à Toulouse, sa dernière étape.

Il aura parcouru durant 126 jours, 3892 kilomètres, traversé 36 départements et subi les intempéries les plus variées. Malgré les vicissitudes du voyage (crevaisons, casses matérielles et physiques), Bruno nous entraîne, avec son léger humour décalé, sur les sentiers, les pistes cyclables et les dunes dans un voyage étonnant, au plus près des comportements humains, entre sympathie et méfiance, générosité et désintérêt, sans nous montrer son découragement devant les fréquents tracas.

Il termine ce récit par sa devise : « Si tu n’as qu’une vie, alors remplie là de tes rêves les plus fous ».

Et oui, son goût du voyage va le porter vers d’autres projets, mais chut, c’est encore secret !

 

Olivier Blochet

Le 19 janvier 2022

© Olivier Blochet – 19 janvier 2022

 

HISTOIRE DE PÉDALER - Bruno Sananès - Éditions de la Mandragore - 2021 - 290 pages - 22 euros

 

 

MON CONSEIL DE LECTURE : HISTOIRE DE PEDALER par Bruno SANANES
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 03:07
L'HOUMEAU ET LES MOTS - LE SALON DU LIVRE DE L'HOUMEAU LE 6 FEVRIER 2022

Le dimanche 6 février 2022, l'"Association pour la Promotion de L'Houmeau" organise son 1er salon du livre.

J'aurai le plaisir d'y participer pour présenter notamment mon nouveau roman intitulé "HORIZONS".

Pour cette première, nous serons 40 auteurs et/ou éditeurs régionaux à proposer nos ouvrages de 10 heures à 18 heures dans le Gymnase de L'Houmeau, rue des sports.

Des conférences et lectures sont prévues à partir de 14 heures (voir programme) et un espace salon de thé buvette et pâtisseries sera également présent.

À noter que le samedi 5, à partir de 15 heures une dictée solidaire est prévue au profit de la semaine de la solidarité en partenariat avec la troupe de théâtre Les tréteaux du colombier. 

Ces manifestations culturelles se dérouleront dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Au plaisir de vous y rencontrer.

 

Olivier BLOCHET

Le 19 janvier 2022

 

L'HOUMEAU ET LES MOTS - LE SALON DU LIVRE DE L'HOUMEAU LE 6 FEVRIER 2022
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2022 4 13 /01 /janvier /2022 02:27
Marcel Bianchi - 1911-1997

Marcel Bianchi - 1911-1997

 

  D'origine corse, Marcel Bianchi naît le 28 août 1911 à Marseille. À 7 ans, il apprend seul les rudiments de la mandoline avant de découvrir la guitare à 12 ans. Autodidacte, il joue dès 17 ans dans des orchestres qui ont l'habitude de se produire dans les bars du vieux port.

     Il découvre le jazz à la radio, mais également la guitare hawaïenne dont il deviendra l'un des meilleurs spécialistes mondiaux dont témoigne son impressionnante discographie  distribuée aujourd'hui encore.

    L'écoute des enregistrements de Django Reinhardt le décide de rejoindre Paris et la place Pigalle, lieu de rendez-vous des musiciens. De fructueuses rencontres lui permettent de jouer dans des endroits à la mode: « Le Bœuf sur le toit », « La Villa d’Este », « Le Don Juan », ou encore  « Le Joker ».

    Il participe ensuite à des séances d'enregistrements avec Django Reinhardt, Stéphane Grappelli au sein du « Hot Club de France ». Relégué à un rôle d'accompagnateur durant les tournées, il quitte la formation en 1938.

    Mobilisé dans les chasseurs alpins durant la Seconde Guerre mondiale, prisonnier en Allemagne, il s'évade, et il rejoint la France libre. Il reprend son activité de musicien aux côtés du pianiste Émile Stern entre Cannes et Nice. Il part en Suisse après l'occupation de la zone libre par les Allemands. Il enchaîne les concerts et les séances d'enregistrements dans un style très proche de Django, mais identifiable malgré tout en raison de son attaque plus vigoureuse sur sa guitare du luthier marseillais Carbonnel.

  À Bâle, il découvre une guitare à caisse avec un micro incorporé, inspirée de la Gibson de Charlie Christian auquel il voue déjà de l'admiration, comme en témoignent plusieurs enregistrements des années 50. Il l'achète ainsi qu'un lap-steel noir fabriqué également en Suisse.  Revenu en France à la fin de la guerre, il est le premier guitariste à jouer sur des guitares électriques. Il devient chef d'orchestre et anime des soirées dansantes à Paris.

     Patrick Saussois lui a rendu hommage en le publiant sur son label « Djaz ». On redécouvre dans ces enregistrements un musicien sensible, doué du sens du swing. L'influence de Django et de Charlie Christian est incontestable au début de sa carrière, mais l'on constate qu'il a su, ensuite, adopter un style propre et faire preuve d'éclectisme avec des incursions dans la musique latine, le boogie, la variété et même le rock.

    En effet, au début des années 50, il est sollicité pour accompagner des chanteurs à la mode: Bourvil, Tino Rossi, Luis Mariano. Il accompagnera Bing Crosby pour sa première apparition en France.

  Musicien dans les orchestres de Jacques Hélian, Franck Pourcel, il enregistre parallèlement sous son nom, ses guitar-boogies instrumentaux.

    Alors qu'il dirige un orchestre à Juan les Pins en 1959, il engage un jeune batteur, né en Égypte : Claude François.  

     Après des milliers de concerts durant les années 60 (Hollande, Allemagne, Japon et  États-Unis), son orchestre se sédentarise au « Carlton » de Cannes jusqu'en 1988.

     Il prend sa retraite  à Juan les Pins où il s'éteint le 23 novembre 1997 à 86 ans.

 

Olivier BLOCHET

Le 13 janvier 2022

Extrait de "LA ROUTE DU JAZZ MANOUCHE" - Olivier Blochet - Éditions La Comoé - juin 2018 - 9,50 euros 

© Olivier Blochet – juin 2018

 

 

 

 

 

 

MARCEL BIANCHI, UN INSTRUMENTISTE AVANT-GARDISTEMARCEL BIANCHI, UN INSTRUMENTISTE AVANT-GARDISTE
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2022 1 10 /01 /janvier /2022 18:58
SALON DU LIVRE DE SAINTE MAURE DE TOURAINE LE 23 JANVIER 2022

J'aurai le plaisir de participer au salon du livre de Sainte Maure de Touraine le 23 janvier 2022.

Au plaisir de vous y retrouver.

 

Olivier BLOCHET

10 janvier 2022 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 23:45

Une information pour nos amis Corréziens et alentours !

LA BREVE DU 27 DECEMBRE 2021 - LA FOIRE DU LIVRE JEUNESSE ET DU JEU DE MALEMORT LES 5 ET 6 FEVRIER 2022
LA BREVE DU 27 DECEMBRE 2021 - LA FOIRE DU LIVRE JEUNESSE ET DU JEU DE MALEMORT LES 5 ET 6 FEVRIER 2022

Olivier BLOCHET

Le 26 décembre 2021

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 17:30
AVENTURIERS ET AUTEURS : Annie HAIZE-ROUX ET Stéphane MARAIS

Aujourd’hui, je présente Annie Haize-Roux et Stéphane Marais, deux aventuriers auteurs de plusieurs récits.

 

Olivier Blochet : Bonjour Annie et Stéphane. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter en quelques mots, quel est votre parcours, et que faisiez-vous avant de voyager et d’écrire ?

Stéphane : Avec Annie, nous vivons ensemble et voyageons depuis 1980. Elle était informaticienne, mais elle a arrêté de travailler après la naissance de notre premier enfant Louise. Moi, j’étais installé derrière un bureau de la Croix-Rouge Française comme comptable. Deux autres enfants arriveront, Lola et Léo et, c’est à l’aube de nos quarante ans que nous avons décidé de tout vendre, d’acheter un camping-car et de partir autour du monde pendant 4 ans.

O.B : Ce tour du monde, vous l’avez relaté dans « Trois enfants autour du monde ». Il semble avoir été un déclencheur pour de nombreuses personnes qui à sa lecture se sont dit qu’eux aussi pourraient tenter l’aventure.

Annie : Donner envie à d’autres familles de partir fut l’une de nos plus belles fiertés. Notre livre « Trois enfants autour du monde » a rassuré des parents plongés dans le doute, prouvé aux indécis qu’il est possible de changer de vie puisque nous l’avions fait.

AVENTURIERS ET AUTEURS : Annie HAIZE-ROUX ET Stéphane MARAIS

O.B : Depuis ce tour du monde, vous n’avez cessé de voyager et d’écrire. Quand trouvez-vous le temps d’écrire et quels types de livres écrivez-vous ?

Stéphane : Depuis plusieurs années, nous avons créé une librairie à Brouage, une citadelle plantée dans les marais aux portes de l’Ile d’Oléron. Annie rêvait depuis sa jeunesse de posséder un tel commerce et elle s’échine à sélectionner les collections, les titres, les auteurs. Naturellement, le thème principal est l’aventure. Nous connaissons personnellement la plupart des auteurs et éditeurs, cela nous permet de mieux conseiller nos lecteurs.

O.B : Quels sont les titres de vos derniers livres ?

Stéphane : Notre dernier ouvrage, donc notre dernier voyage, est « Voyage au Portugal ». Il fait suite à « Pèlerinage », un retour aux sources de nos voyages.

O.B : Pouvez-vous nous parler de « Voyage au Portugal » ?

Annie : « Voyage au Portugal » relate nos pérégrinations dans ce pays, toujours avec notre camping-car, celui-là même qui a fait le Tour du Monde. Trois mois de voyage dans ce pays fait de pierres et d’eau, mais aussi un voyage dans l’histoire du Portugal.

O.B : D’autres sujets vous inspirent-ils ?

Stéphane : Pour l’instant, je préfère rester dans le récit de voyage, mais sait-on jamais !

O.B : Il y a dix ans, vous avez créé « Le Festival des Aventuriers » à Tonnay-Charente, une manifestation annuelle durant laquelle des voyageurs viennent présenter leurs films e, leurs livres et débattre avec le public. Pouvez-vous nous en parler ?

Stéphane : Depuis notre Tour du Monde, nous avions été régulièrement invités dans des festivals d’aventures. Un jour, nous avons décidé de passer de l’autre côté de la barrière pour, à notre tour, organiser ce même genre d’événement. « Le Festival des Aventuriers » de Tonnay-Charente donne la possibilité aux voyageurs de présenter leurs films devant un public passionné. Cette année était la dixième édition et il eut un franc succès. Comme d’habitude !

O.B : Projetez-vous une nouvelle aventure avec votre fidèle camping-car Fiat Ducato ?

Stéphane : Pour l’instant, nous partons tous les ans deux ou trois mois lorsque Brouage hiberne… Pas très loin c’est vrai, mais l’aventure commence au bout de la rue ! Notre maison roulante a toujours la forme même si les matins froids, il dégage une grosse fumée blanche au démarrage…

O.B : Bien entendu, vous allez à la rencontre de vos lecteurs. Qu’attendez-vous d’eux et comment allez-vous à leur rencontre ?

Annie : En dehors des circuits classiques, salons du livre, dédicaces dans les librairies - de plus en plus rares, car forcément nous présentons nos livres directement dans notre librairie - nous nous installons sur les marchés de Noël, participons à divers festivals de voyage bien sûr et trois semaines en septembre à « Saint-Palais-sur-Livres ».

O.B : Justement, allez-vous participer prochainement à un évènement littéraire ?

Annie : Nous nous poserons cette question dès notre retour en février 2022.

O.B : Quel est le conseil que vous donneriez à un « aventurier débutant » ?

Stéphane : Ne pas hésiter à franchir le pas, partir sans se poser trop de questions, et le top, ne pas avoir de date de retour !

O.B : Comment appréhendez-vous le monde de l’édition aujourd’hui ?

Stéphane : Le covid a redonné le goût de lire aux Français me semble-t-il. C’est bien et il faut maintenir cet état de fait en multipliant les actions autour du livre, en mettant surtout en avant les auteurs et non les organisateurs, comme c’est souvent le cas…

O.B : Avez-vous des auteurs fétiches ?

Annie : Pas vraiment.

O.B : Que lisez-vous en ce moment ?

Annie et Stéphane : « Amazonie, sur les traces d’un aventurier disparu » de Eliott Schonfeld et  « Désaxé » de Lars Kepler.

O.B : Une question essentielle : Où peut-on trouver vos livres et où peut-on suivre votre actualité ?

Annie : À notre librairie de Brouage « Des livres, des auteurs » et sur notre site internet www.periple.org ou lors d’une rencontre improbable sur les routes du monde.

Olivier Blochet : Merci, Annie et Stéphane, d’avoir accepté de participer à cette interview qui va permettre aux lecteurs de mieux vous connaître.

 

Interview réalisée à distance au mois de décembre 2021 pendant le long périple d’Annie et de Stéphane en Espagne.

© Olivier Blochet – 22 décembre 2021

 

AVENTURIERS ET AUTEURS : Annie HAIZE-ROUX ET Stéphane MARAIS
AVENTURIERS ET AUTEURS : Annie HAIZE-ROUX ET Stéphane MARAIS
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2021 1 22 /11 /novembre /2021 01:58

La chanteuse Stone sera l'invitée d'honneur au Salon de Saint Porquier le 5 décembre 2021.

LA BREVE du 22 novembre 2021 : Le salon du livre de Saint Porquier le 5 décembre 2021

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 01:33
DEDICACES À l'ESPACE  U CULTURE du Centre Commercial SUPER U de THOUARS le samedi 27 novembre 2021

 

J'aurai le plaisir de dédicacer mes livres le samedi 27 novembre 2021 à l' "ESPACE U CULTURE" du Centre Commercial SUPER U  de THOUARS (79) de10 h 00 à 13 h 00 et de 14 h à 18 h 00.

Au plaisir de vous y retrouver pour vous présenter mon nouveau roman :

«  HORIZONS »

                                                                         

 

Olivier BLOCHET

Le 20 novembre 2021

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE BLOG DE OLIVIER BLOCHET
  • : Vous trouverez sur mon blog : mon actualité d'auteur avec mon programme de dédicaces et mes participations aux salons du livre, mes chroniques littéraires, mes chroniques noires, mes brèves, mes interviews d'auteurs, mes conseils de lectures, mes chroniques sur les Tsiganes, celles sur les musiciens de jazz. Toues mes chroniques sont protégées par un copyright et les dispositions légales sur la liberté d'expression.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens