Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 18:27
Je me souviens d'une époque ou la Direction des Ressources Humaines, dans une entreprise, avait une vrai valeur ajoutée et reflétait par son action les valeurs de l'entreprise.

Qu'il est loin ce temps béni !

Quotidiennement, nous apprenons par les médias ou par notre entourage les dérapages parfois dramatiques qui sont la conséquence de politiques de l'emploi détestables et parfois condamnables.

Combien aura t'il fallu de suicides chez FRANCE TELECOM pour que Didier LOMBARD, son Président, après plusieurs dérapages verbaux en public,  daigne prendre la décision oh combien courageuse, de virer son n° 2. 

Quelle crédibilité a t'il encore après cela pour continuer à diriger son entreprise ?

Et qui trompe t'il en faisant croire à un gel de ses projets de réorganisation.

Aujourd'hui, les Directions des Relations Humaines gèrent les entrées et les sorties, et elles font le sale boulot en tentant d'écoeurer les personnels pour obtenir des départs volontaires.

Les méthodes de management à la hussarde dégradent les conditions de travail et l'usure et la pression psychologique exercée sur les plus faibles peuvent amener à des drames humains tels que ceux que nous avons connus ces derniers temps.

N'était ce pas à la Direction des ressources humaines de FRANCE TELECOM de détecter les signaux de faiblesse psychique et d'intervenir avant que l'irréparable ne se produise.

Le mépris et la suffisance ne sont pas des méthodes de management.

Aujourd'hui, la formation, l'écoute enfin tout bonnement la gestion des ressources humaines de l'entreprise est abandonnée au seul profit d'une gestion hasardeuse celle qui tend à faire croire que personne n'a de métier et que chacun est polyvalent pour occuper n'importe quel poste.

C'est triste et de nature à faire perdre aux entreprises tout professionnalisme.

FRANCE TELECOM en est un exemple, mais la même démarche existe dans les banques, les compagnies d'assurances, l'industrie etc...

Et oui, pour camoufler ses erreurs de gestion, qui a t'il de mieux que de supprimer des emplois par dizaine de milliers pour devenir crédible auprès des marchés financiers ?

Olivier BLOCHET
Repost 0
Published by Olivier BLOCHET - dans Economie générale
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 16:28
Il faut croire que l'expérience des uns ne sert pas aux autres.
Après la fuite en avant des promoteurs espagnols qui ont construits des milliers de logements aujourd'hui inoccupés, nous pouvons observer un phénomène similaire en Turquie et plus précisément dans la périphérie d'Istanbul qui ne cesse de s'étendre sur plus de vingt kilomètres. Des centaines de résidences constituées de trois ou quatre tours de plus de vingt étages sortent de terre, les unes à côté des autres.
Pour y loger qui ?
C'est bien là que le problème se posera tôt ou tard, et à mon avis assez rapidement.
La capacité industrielle d'Itanbul est réelle, l'emploi dans de nombreuses industrie liées au bâtiment (cimenteries notamment) était jusqu'à ces dernier mois abondant. Toutefois depuis quelques semaines, les sous-traitants commencent à débaucher et les carnets de commandes ne se remplissent plus.
Et ce n'est pas la réticence des européens à faire entrer la Turquie dans la communauté européenne qui inversera ce phénomène.
Le glas de cette frénésie immobilière va sonner.
Une nouvelle crise s'annonce.

Olivier BLOCHET





Repost 0
Published by Olivier BLOCHET - dans Economie générale
commenter cet article